Sucre Caché : Tous les aliments qui en contiennent sans que l’on ne s’en rende compte.

22.08.2019 12:12

sucreimagetrois

 

Qu'entend-on par sucre ?

 

Par "sucres", l'OMS (Organisation mondiale de la santé) entend les sucres intrinsèques, c'est-à-dire les sucres naturellement présents dans les aliments (fruits, légumes ou produits laitiers) et les sucres libres, qui sont des monosaccharides et disaccharides ajoutés par le fabricant aux aliments et boissons. Cette définition inclut également les sucres présents dans le miel, les sirops et les jus de fruits.

 

Pourquoi une trop grande quantité de sucre pose-t-elle problème ?

 

On s'inquiète de plus en plus du fait que la consommation de sucres libres - en particulier sous forme de boissons sucrées - augmente l'apport énergétique global et puisse réduire la consommation d'aliments contenant des calories plus adéquates sur le plan nutritionnel, ce qui entraîne une mauvaise alimentation, un gain de poids et un risque accru de maladies chroniques non transmissibles (MCNT) (1).

Comme l'indique Epicentro, le    en Italie, "Dans notre pays, les maladies chroniques non transmissibles (MNT) sont considérées comme responsables, pour 2010, de 92% du total des décès enregistrés, en particulier les maladies cardiovasculaires (41%), les cancers (29%), les maladies respiratoires chroniques (5%) et le diabète (4%) " (2). Les autres maladies chroniques non transmissibles sont la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, les maladies auto-immunes, les accidents vasculaires cérébraux, l'ostéoarthrose, l'ostéoporose, etc.

Les MNT sont également la première cause de mortalité dans le monde. En 2012, elles ont causé 68 % de tous les décès (38 millions) comparativement à 60 % en 2000 [1]. Environ la moitié des malades avaient moins de 70 ans [2]. Les principaux facteurs de risque sont le mode de vie et l'environnement dans lesquels les individus vivent. Chaque année, au moins 5 millions de personnes meurent du tabagisme et environ 2,8 millions de personnes meurent de surpoids. L'hypercholestérolémie représente environ 2,6 millions de décès et 7,5 millions de décès sont dus à l'hypertension artérielle.

Selon les dernières données de l'Observatoire national de la santé, en Italie, plus d'un tiers de la population adulte (35,3 %) est en surpoids et une personne sur dix est obèse (9,8 %). Mais les chiffres les plus inquiétants concernent les enfants : trois sur dix ont des problèmes de surpoids ou d'obésité, avec des prévalences plus élevées dans le Sud et le Centre.

Une autre préoccupation est l'association entre la consommation de sucres libres et la carie dentaire qui, ces dernières années, a suscité un intérêt croissant (3, 4, 14-16). Les maladies dentaires sont les MNT les plus répandues dans le monde (17, 18) et, bien qu'il y ait eu des améliorations majeures dans la prévention et le traitement des maladies dentaires au cours des dernières décennies, le problème persiste.

 

sucres

 

Une limite très précise

 

L'Organisation mondiale de la santé a élaboré des lignes directrices sur la consommation quotidienne de sucre en fonction des besoins énergétiques quotidiens. La quantité quotidienne maximale suggérée est de 10 % des calories quotidiennes, mais il serait préférable de réduire sa consommation de sucre jusqu'à 5 % (1). Nous devrions donc consommer un maximum de 6 cuillères à café de sucre par jour. Mais la réalité est différente : les italiens consomment deux fois plus de sucre que ce que recommande l'OMS. Environ 100 grammes par jour, soit 20,7% des calories consommées.

Certains pays ont décidé d'intervenir sur la consommation de boissons sucrées. La liste comprend : la Grande-Bretagne, la France, l'Irlande, la Belgique, le Portugal, la Finlande, la Hongrie, le Mexique, le Chili et des villes comme Philadelphie et Berkeley aux États-Unis d'Amérique.  Ils perçoivent une taxe sur les boissons sucrées, également appelée taxe sur le sucre, afin d'encourager les industries à reformuler les produits en réduisant la quantité de sucre et de décourager les consommateurs d'en acheter. La Grande-Bretagne a commencé en 2018, avec le Soft Drinks Industry Levy (SDIL) taxant 18% des boissons gazeuses avec sucre ajouté et, comme le dit le Food Fact "dans les deux années depuis l'approbation de la loi à l'entrée en vigueur (2016-2018), plus de 50% des fabricants ont modifié la recette de leur produit, entraînant une réduction du sucre".

En Italie, en avril dernier, Il Fatto Alimentare a promu une campagne pour introduire la taxe sur le sucre, inspirée du modèle anglais. Dans une lettre ouverte au ministre de la Santé, ils ont demandé une taxe de 20% sur les boissons sucrées à valeur progressive (comme le prévoit la taxe de l'industrie des boissons gazeuses*), mais surtout d'interdire la publicité des produits à profil nutritionnel déséquilibré destinés aux enfants.

*La taxe est de 18 pence/litre (0,20 €) pour les boissons dont la teneur en sucre est comprise entre 5 et 8 grammes de sucre 8 pour 100 ml, tandis que si la teneur est supérieure à 8 grammes pour 100 ml, la quantité passe à 24 pence/l (0,27 €).

 

Le sucre caché dans les aliments

 

Les aliments industriels, tels que les barres de céréales, les biscuits ou les collations, sont d'importantes sources de sucre. Les jus de fruits et les boissons gazeuses en contiennent également beaucoup. Ce qui est souvent surprenant, c'est que le sucre est aussi contenu dans des aliments que nous considérons normalement comme sains, comme les céréales du petit-déjeuner et le yaourt. Le yaourt, par exemple, contient naturellement des sucres simples. S'il est à base de fruits, la quantité de sucre augmente : ce n'est pas à cause des sucres naturellement contenus dans les fruits, mais parce-que le yaourt est sucré avec des fruits semi-transformés (comme les confitures ou marmelade).

"Ces sucres ne sont pas ajoutés aux aliments uniquement sous forme de saccharose (habituellement appelé "sucre"), mais souvent sous forme de glucose, de dextrose, de fructose, de sirop de glucose-fructose et de maltodextrine. Ces alternatives sont choisies par les industriels parce qu'elles conviennent mieux à la préparation de certains produits. Ainsi, le sucre disparaît de la liste des ingrédients. (...) Méfiez-vous donc des termes tels que "sans sucre ajouté"."

Cependant, le sucre n'est pas seulement contenu dans les aliments sucrés où sa présence peut être presque considérée comme allant de soi. C'est l'un des ingrédients de nombreux aliments salés pour améliorer leur conservation, leur donner plus de croquant ou équilibrer le goût acide de certains aliments. On trouve également un peu de sucre dans les charcuteries, en particulier dans le jambon cuit et les tranches de dinde. Le sucre est également l'un des ingrédients des crèmes et des soupes en conserve et se retrouve dans les sauces toutes faites. De nombreuses sauces ont aussi du sucre comme ingrédient. La recette du ketchup maison, par exemple, contient : tomate semi-concentrée* (60%), sucre, fibre de tomate*, vinaigre d'alcool, sel, jus concentré de citron, extrait de levure, épices. *de l'agriculture durable.

En outre, le sucre et un allié particulier des aliments définis comme "légers" parce que, souvent, le sucre y est ajouté pour alléger la consommation de matières grasses et pour maintenir un goût acceptable.

 

sucrepartiedeux

Altroconsumo, une association indépendante de consommateurs italiens, a mené une enquête sur  110 produits, sucrés et salés : ils ont examiné des aliments pour bébés, des sauces, des boissons gazeuses, des produits de petit déjeuner, des produits laitiers et du cacao pour mesurer la quantité de sucre ajouté présente. Afin de fournir un outil pratique pour connaître la teneur en sucre des aliments, Altroconsumo a mis à la disposition de tous une calculatrice interactive sur son site web.

 

Sources :

 


 

"The top 10 causes of death"World Health Organization. Retrieved 24 May 2015.

"Noncommunicable diseases". World Health Organization. Retrieved April 5, 2016.

"Non-Communicable Diseases Deemed Development Challenge of 'Epidemic Proportions' in Political Declaration Adopted During Landmark General Assembly Summit". United Nations. Department of Public Information. 19 September 2011. Retrieved 14 March 2014.

World Health Organization (WHO). Non communicable diseases country profiles, 2011 ( http://www.who.int/...).

Organization for Economic Cooperation and Development (OECD). Health at a Glance: Europe 2010 (http://dx.doi.org/10.1787/...).

World Health Organization (WHO). 2008-2013 action plan for the global strategy for the prevention and control of noncommunicable diseases ( http://whqlibdoc.who.int/... ).

Canale YouTube di Dario Bressanini. "Zucchero grezzo, integrale e raffinato. Chiariamo alcuni dubbi - I segreti degli zuccheri #2"

https://ilfattoalimentare.it/sugar-tax-tassa-zucchero-bevande.html

Dario Bressanini, "Pane e bugie", Chiarelettere, 2010

BUTAC - Bufale Un Tanto Al Chilo, "La truffa dello zucchero di canna"

http://bressanini-lescienze.blogautore.espresso.repubblica.it/2007/09/11/ancora-zucchero-in-lattina/



 
27.11.2019 11:35
10 ingrédients nocifs présents dans les cosmétiques : Comment apprendre à les reconnaître
Crèmes pour le visage, déodorants, dentifrices, shampooings, laques, parfums, après-rasage et savons. Avez-vous déjà pensé au nombre de produits cosmétiques que vous utilisez par jour ? Selon Statista, le marché des produits cosmétiques en France représentait plus de 13 millions d’euros en 2018, et ce chiffre est en constante augmentation.
21.11.2019 12:12
Recette des gnocchi à la citrouille Vegan
Croustillants et goûtus, les gnocchi à la citrouille constituent un plat idéal pour la saison automnale, simple et délicat.
06.11.2019 11:07
Le collagène : pour qui, pourquoi et comment ?
Selon le dictionnaire Larousse, le collagène est la "Protéine la plus abondante du corps humain, responsable de la cohésion des tissus." Il tire son origine du grec " κόλλα " (kola), qui signifie " colle " et " γένος ". (genos) venant de "γίγνομαι", (gignomai) signifiant "générer". Le mot "collagène" a été introduit pour la première fois en France au XIXe siècle. 
31.10.2019 10:04
Le véganisme : les fondements d'un mode de vie.
Le 1er octobre est la Journée Internationale du Véganisme, un jour de fête pour célébrer un mode de vie sans produits d'origine animale (nourriture, vêtements, beauté, hygiène, etc.). De nos jours, il semble que ce mot très populaire existe depuis toujours, surtout dans les grandes villes comme Londres et Paris, où les restaurants et festivals végétaliens fleurissent à chaque coin de rue. Cela dit, cela n'a pas toujours été le cas.

Merci de vous enregistrer afin d'écrire un commentaire.