Cystites et infections urinaires : Comment s'en débarrasser naturellement ?

06.03.2020 16:15

 

Avez-vous une sensation de brûlure en urinant, l'envie fréquente d'aller aux toilettes et la présence de sang dans les urines ? Cela peuvent être des signes d'une infection urinaire (IU), également appelée cystite. Les infections urinaires sont très courantes et touchent près de 150 millions de personnes chaque année dans le monde [1]. Les femmes sont particulièrement touchées. Selon certaines statistiques, un tiers des femmes de 24 ans ont déjà eu une infection urinaire et, au fil des ans, ce chiffre est passé d’une femme sur deux à 32 ans. En réalité, chaque année, environ 12 % des femmes souffrent de cystites. 
Mais qu'est-ce exactement que cette infection et quelles en sont les causes ? Outre les médicaments habituels, existe-t-il des alternatives naturelles qui permettent de l'éliminer ? Dans notre article de blog, nous répondons à toutes ces questions et indiquons des moyens de prévenir cette maladie frustrante.

 

Qu'est-ce qu'une cystite ?

 

La cystite est une inflammation de la paroi de la vessie et de l'urètre ; elle représente environ 80% des infections urinaires [2]. Les symptômes vont d'un besoin fréquent et désespéré d'uriner, à des brûlures et des douleurs lors de la miction, en passant par des urines malodorantes, des troubles, jusqu'à la présence de sang dans les urines [3].
La cystite peut survenir de façon irrégulière ou plus ou moins fréquente. On parle de cystite aiguë et de cystite chronique ou récurrente.
Cystite aiguë : la plupart du temps, elle est causée par une infection bactérienne et les symptômes apparaissent soudainement avec une forte intensité. Si elle n'est pas traitée correctement, elle risque de se transformer en cystite chronique. 
Cystite chronique : elle est caractérisée par la périodicité, on parle de ce type de cystite lorsqu'elle survient au moins 3 fois dans l'année. Les symptômes sont presque les mêmes que ceux de la cystite aiguë, mais ils sont généralement moins intenses et plus prolongés. Cette affection touche principalement les personnes de plus de 50 ans.

 

Quelles sont les causes de la cystite ?

 

Les causes de la cystite peuvent être différentes. On les distingue généralement en deux types différents : d'origine bactérienne et non bactérienne. 

 

Cystite non bactérienne : La cystite non bactérienne ou non infectieuse est généralement causée - comme son nom l'indique - par des facteurs non bactériens qui entraînent une inflammation de la vessie. Ces facteurs comprennent une mauvaise hygiène intime, une consommation d'eau insuffisante et une utilisation excessive de produits d'hygiène menstruelle. Certains médicaments peuvent également déclencher une cystite. De plus, les personnes souffrant de diabète semblent avoir un risque plus élevé de développer une cystite non bactérienne [4, 5].

 

La cystite bactérienne : La cause la plus fréquente de cystite est une infection bactérienne. L'inflammation de la membrane muqueuse qui tapisse la vessie est déclenchée par la présence de certains germes intestinaux qui s'attachent aux parois de la vessie. Le plus courant de ces agents pathogènes est l’Escherichia Coli (E. coli), une bactérie présente dans l'intestin et faisant partie de la flore intestinale humaine. On estime qu'entre 75% et 95% des cas d'infection urinaire sont causés par cette bactérie [6].

 

Pourquoi la cystite est-elle plus fréquente chez les femmes ? 

 

Comme nous l'avons déjà mentionné, la cystite peut toucher tout le monde, quel que soit l'âge ou le sexe. Cependant, il est important de souligner que ce trouble touche principalement les femmes [7]. La principale raison pour laquelle les femmes sont plus susceptibles de développer cette infection réside dans la physiologie anatomique du tractus génito-urinaire, par opposition à celle des hommes. L'urètre, le conduit qui relie la vessie à l'extérieur, est beaucoup plus court chez les femmes que chez les hommes. C'est pourquoi les agents pathogènes chez la femme atteignent plus facilement la vessie, ce qui augmente le risque d'infection.

 

Comment la cystite est-elle généralement traitée ?

 

Antibiotiques

 

Lorsqu'il s'agit de cystites d'origine bactérienne, les médecins prescrivent généralement une série d'antibiotiques une fois le diagnostic établi [8]. L'auto-diagnostique et l'auto-prescription d'antibiotiques sont à éviter à tout prix. L'utilisation inappropriée des antibiotiques est très dangereuse car elle augmente le risque de ce que l'on appelle la "résistance aux antibiotiques". Cela signifie que certaines bactéries seront résistantes à l'activité d'un médicament antimicrobien.
Il est important de souligner qu'en plus d'éradiquer les bactéries responsables de l'infection, les antibiotiques éliminent également certaines bactéries intestinales considérées comme "bonnes" et affecte ainsi négativement le système immunitaire et la santé générale [9]. Heureusement, il existe également des moyens de traiter la cystite de manière plus naturelle, sans effets secondaires aussi néfastes.

 

Remèdes naturels :

 

D-Mannose 

Le D-Mannose est un monosaccharide (un sucre simple) d'origine naturelle qui est extrait de l'écorce des bouleaux et des mélèzes. Une de ses particularités réside dans le fait qu'il n'est pas absorbé dans le sang et donc, une fois qu'il est absorbé, l'organisme finit par l'éliminer par les reins et dans les voies urinaires. Dans les voies urinaires, le D-Mannose peut s'attacher à l'E. coli, ce qui empêche la bactérie de se fixer à la muqueuse de la vessie et de provoquer une infection. Avec le D-Mannose, les bactéries liées sont alors éliminées par la miction [11, 12]. 
La dose quotidienne de D-Mannose est de 1 à 2,5 g par jour et il est conseillé de le prendre avec beaucoup d'eau. De plus, comme il n'est pas absorbé par l'organisme, il peut également être pris par les personnes souffrant de problèmes de glycémie et de diabète.

 

Canneberges

Les canneberges sont connues depuis longtemps pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Les baies rouges sont riches en proanthocyanidines (PAC), un groupe d'antioxydants. Comme le D-Mannose, les PAC des canneberges empêchent les bactéries d'adhérer aux parois des voies urinaires, ce qui contribue à réduire les processus inflammatoires dans la vessie [13]. En outre, les PAC augmentent la quantité d'acide salicylique, une substance anti-inflammatoire, dans l'organisme [14], ce qui peut également favoriser l'élimination des bactéries dans les voies urinaires. Une tasse de jus de canneberge par jour peut donc être un bon moyen de se débarrasser d'une infection urinaire tenace.

 

Conseils de prévention contre la cystite

 

Avec une prévalence aussi élevée de cystites récurrentes, il est conseillé de prendre quelques bonnes habitudes afin d'éviter une infection en premier lieu.

  • Buvez au moins 2 litres d'eau par jour pour favoriser la purification des voies urinaires et l'évacuation des bactéries de la vessie.
  • Lavez les parties intimes avec des nettoyants intimes doux dont le pH est adapté à votre âge et à votre état (par exemple, le nettoyant intime idéal en période de fertilité a un pH de 3,5-4,5 / ménopause : pH 6) 
  • Porter des sous-vêtements en coton et non en fibres synthétiques
  • Évitez les sucres raffinés car ils favorisent la prolifération des bactéries
  • Videz la vessie régulièrement et complètement pour favoriser l'expulsion des agents pathogènes. 
  • Ne portez pas de maillot de bain mouillé pendant une période prolongée. L'humidité dans le maillot de bain favorise la prolifération des bactéries.
 

Grâce à ces conseils, la cystite peut être facilement évitée. Lorsqu'il s'agit d'une infection, l'approche naturelle - utilisant le D-mannose et les canneberges - peut être un traitement approprié pour éviter l'utilisation d'antibiotiques. Dans tous les cas, nous recommandons de toujours consulter un médecin, car dans les cas très graves, les antibiotiques peuvent être inévitables.

 

 

Sources 

[1] Stamm, Norrby, Urinary tract infections: disease panorama and challenges. J Infect Dis (2001)

[2] Angela Kilmartin, The patient's encyclopaedia of urinary tract infection, sexual cystitis and interstitial cystitis, New Century Press (2002)

[3] Raymund et al., Cystitis, StatPearls (2019)

[4] Karamali et al., Molecular pathogenesis of interstitial cystitis/bladder pain syndrome based on gene expression. J Cell Physiol (2019) 

[5] Hohlbrugger et al., Non-bacterial cystitis, Curr Opin Urol (2000)

[6] McLellan & Hunstad, Urinary tract infection: pathogenesis and outlook, Trends Mol Med (2016)

[7] Sweet & Gibbs, Infectious diseases of the female genital tract, Wolters Kluwer, 5th edition (1985)

[8] Colgan & Williams, Diagnosis and treatment of acute uncomplicated cystitis, Am Fam Physician (2011)

[9] Becattini et al., Antibiotic-induced changes in the intestinal microbiota and disease, Trends Mol Med (2017)

[10] Michaels et al., Effect of D-mannose and D-glucose on Escherichia coli bacteriuria in rats, Urogical Research (1983)

[11] Kranjčec et al., D-mannose powder for prophylaxis of recurrent urinary tract infections in women: a randomized clinical trial, World J Urol (2014)

[12] Dumych et al., A novel integrated way for deciphering the glycan code for the FimH lectin, Molecules (2018)

[13] Luczak & Swanoski, A review of cranberry use for preventing urinary tract infections in older adults, Consult Pharm (2018)

[14] Duthie et al., Increased salicylate concentrations in urine of human volunteers after consumption of cranberry juice, J Agric Food Chem (2005)

   

Produits Recommandés


Canneberge BIO

Extrait de canneberge biologique, cultivé au Canada. Sans additifs chimiques et 100% vegan. Extrait concentré dans un rapport 4:1 avec 1,5% de procyanidines. Aide à prévenir les infections urinaires et agit comme un antioxydant.

Essayez-le maintenant avec une réduction de 15% sur Amazon en utilisant le code : CANNEBERGE15

ACHETER

D-Mannose poudre

D-Mannose en poudre pur à 99,9%, sans additifs chimiques, d'origine végétale, extrait du maïs. 100% naturel et vegan. Aide à prévenir et à traiter les infections urinaires, en particulier contre la bactérie E-Coli. Sans les effets secondaires des antibiotiques.

ACHETER

21.02.2020 14:00
10 conseils pour des os en bonne santé
Souvent, de simples modifications du mode de vie - notamment en ce qui concerne l'alimentation et l'exercice - peuvent prévenir le développement de l'ostéoporose. Nous avons passé en revue diverses études scientifiques sur la santé des os et avons résumé les facteurs les plus intéressants et les plus efficaces pour vous.
06.03.2020 16:15
Cystites et infections urinaires : Comment s'en débarrasser naturellement ?
Une sensation de brûlure en urinant, l'envie fréquente d'aller aux toilettes et la présence de sang dans les urines peuvent être les signes d'une infection urinaire, également appelée cystite. Dans notre article de notre blog, nous discutons des causes de la cystite et indiquons des moyens de prévenir et de traiter cette maladie frustrante.
14.02.2020 16:20
Ashwagandha - Propriétés et avantages de la plante ayurvédique
L' Ashwagandha est l'une des plantes médicinales traditionnelles les plus connues de la médecine ayurvédique et a également gagné en popularité progressivement ces dernières années. Et pour cause : on attribue à la baie dormante appelée Withania somnifera diverses propriétés favorables à la santé qui ont déjà été étudiées lors d’un grand nombre d'études scientifiques.
03.02.2020 15:05
Le syndrome post-pilule : que se passe-t-il après avoir arrêté la pilule ?
Le syndrome post-contraceptif hormonal (PCH), largement connu sous le nom de syndrome post-pilule (SPP), est composé de divers symptômes qui se manifestent lorsque vous arrêtez de la prendre.

Merci de vous enregistrer afin d'écrire un commentaire.